15 / 11 / 2018

500 000 personnes en Europe et 60 000 en France sont concernées par des amétropies hors norme. Comment les équiper ? Pour répondre à ces besoins visuels particuliers qu’il ne faut pas négliger, Essilor a décidé de transformer son site des Battants (55), spécialisé dans les verres spéciaux, en véritable business unit du groupe, avec l’objectif de doubler son activité d’ici à 2017.

Pour Stanislas Poussin, Responsable de l’activité Verres Spéciaux Essilor : « En répondant à des besoins visuels complexes et rares, nous offrons aux opticiens une solution unique et sur-mesure. Les verres spéciaux constituent pour nos partenaires, une formidable opportunité́ de montrer leur qualité́ professionnelle en santé visuelle. »

Le travail des 80 experts qui officient au SL Lab (Special Lenses Laboratory) donne vie à deux types de produits. Essilor Exceptio qui couvre une gamme de puissance sphérique de -40D à +30D pour les unifocaux et de -25D à +10D pour les presbytes, avec un cylindre jusqu’à 12,5D. Un prisme est réalisable jusqu’à 15D en fonction de l’amétropie. Disponibles en deux matériaux (Stylis et Orma), ces verres sont proposés en version antireflets ainsi qu’en nu et Supra sur Orma. Pour les verres encore plus spéciaux, le SL Lab propose également une gamme sur devis après étude de faisabilité, selon les données communiquées par l’opticien.

Depuis peu, Essilor propose également Varilux Exceptio pour les presbytes forts, avec une gamme de puissance sphérique de -25D à +10D, cyl 10D prisme de 15 D, disponibles en Orma et Stylis, Transitions.

 

Essilor Exceptio par OpticienLunetierMagazine