20/04/2018

18 mois après sa transformation en marque et l’ouverture de magasins physiques, Sensee lance une campagne avec des messages à contre-courant de ceux de ses concurrents.

 

« 1 paire achetée = 1 paire achetée », « Vous avec 65 ans ? Vous n’aurez pas 65% de réduction ! »… Ces slogans prennent clairement le contrepied des offres des enseignes et sont appuyés par un manifesto tout aussi limpide : « On n’a pas eu à payer Johnny, Antoine ou Sharon. Notre patron n’a même pas demandé à aller à New-York pour tourner la pub. C’est peut-être aussi pour ça qu’on peut vous proposer des lunettes jusqu’à deux fois moins chères. Avec une qualité exceptionnelle. Fabriquées en France. Dans le Jura. A Oyonnax. »

Ouverture prochaine à Toulouse

Cette campagne, qui vante « les prix justes » de Sensee (à partir de 59 €), se décline dans la presse, en affichage classique et sur Internet, en ciblant les villes dans lesquelles la marque est implantée : Paris, Lyon, Marseille. L’enseigne ouvrira un magasin à Toulouse fin mars et espère à terme réunir 30 à 50 points de vente. Dans les deux ans à venir, elle prévoit de s’installer dans d’autres grandes villes comme Bordeaux, Lille, Strasbourg, en poursuivant bien sûr son activité de vente en ligne.