25/05/2017

A l’occasion de la Journée nationale de l’audition, qui se tient ce 9 mars, Krys revient sur son ambition d’améliorer l’accès aux audioprothèses et ses attentes en termes de réforme du secteur.

 

Rappelant qu’un tiers des trois millions de patients ayant besoin d’une aide auditive ne sont pas équipés, Krys pointe du doigt le prix des produits mais aussi le nombre insuffisant d’audioprothésistes. « Il devient urgent de démocratiser l’accès aux audioprothèses. Cela passe par la réduction du coût à la charge du patient et par l’entrée de nouveaux acteurs sur le marché. Il faut également déverrouiller l’accès à la profession et faire évoluer significativement le numerus clausus. Un choc de régulation qui permettrait d’équiper tous ceux qui en ont besoin », déclare Jean-Pierre Champion, directeur général de Krys Group.

 

Insistant sur l’importance du dépistage pour prévenir la perte auditive, Sylvaine Audrain, directrice de l’enseigne Krys ajoute que « Krys Audition s’inscrit dans une complémentarité parfaite avec notre enseigne d’optique : les porteurs de verres progressifs sont également susceptibles de développer des troubles auditifs. Le fait d’associer ces deux spécialités, en permettant aux audioprothésistes de travailler aux côtés des opticiens, prend donc tout son sens ».

 

Krys Audition rassemble aujourd’hui 50 points de vente, complétés par 870 relais en magasins d’optique. Son ambition est de doubler son réseau dans les prochains mois.