29/06/2017

Alors que les Français sont très nombreux à prendre la route pendant ce mois de mai, l’Asnav (Association nationale pour l’amélioration de la vue) s’associe à l’association Prévention Routière pour interpeller les usagers sur les règles à appliquer en matière de vue au volant ou à deux-roues.

 

L’Asnav insiste sur la nécessité d’avoir toujours une paire de solaires à portée de main au volant. Cet équipement doit être adapté à la vue (notamment pour les myopes), ne doit pas avoir des branches trop larges pour préserver la vision latérale et idéalement être équipé de verres polarisants. L’association conseille des teintes qui ne modifient pas la perception des couleurs (gris, bruns, verts…) et rappelle que la catégorie 4 est formellement déconseillée pour la conduite.

 

Pas de polarisants pour les motards

L’Asnav souligne en outre que les utilisateurs de deux-roues doivent, lors de l’achat de leur casque, l’essayer avec leurs lunettes (correctrices ou solaires) : la monture doit se glisser aisément dans le casque, reposer correctement sur le nez et aucune compression ne doit se ressentir au niveau des oreilles. A l’inverse des automobilistes, les motards doivent éviter les verres polarisants incompatibles avec la visière du casque afin d’éviter « l’effet arc-en-ciel ». La visière teintée est envisageable si elle est amovible et peut être remplacée par une visière claire dès la baisse de la luminosité. Enfin, les porteurs de lentilles doivent rouler en permanence avec l’écran abaissé pour éviter les dépôts de poussière et de microparticules qui les rendront rapidement opaques.