21/09/2017

Les Opticiens-Lunetiers Unis (OLU) lancent une opération de financement participatif sur la plateforme Gofundme.com. Les fonds récoltés aideront la Fnof à mettre en œuvre des procédures judiciaires.

 

Créée le 30 juin par José Gautier, président des OLU, la collecte de fonds vise à réunir dans un premier temps 30 000 €. Le 3 juillet, près de 5 000 €, donnés par 75 personnes, ont déjà été recueillis.

 

Cette campagne de crowdfunding est baptisée « Opticiens de demain » : « Unissons-nous pour défendre et construire notre profession de demain », argumentent les OLU, qui ont décidé d’aider la Fnof (Fédération nationale des opticiens de France), « seul syndicat d’opticiens qui lutte contre tous les réseaux », dans ses combats devant la justice. « L‘attaque étant la meilleure défense, nous pensons que le moment de lancer des actions devant les tribunaux est venu », estime l’association, en listant ce qu’elle juge aujourd’hui inacceptable : les refus de prix en charge et les prix imposés, les contraintes tarifaires même hors réseau de soins, l’utilisation du tiers payant par les Ocam comme moyen de pression, les contrôles a priori et les informations calomnieuses à l’adresse des patients, la vente de lunettes en pharmacie sans opticien, les corners en grande surface…

 

Après les actions en justice, les OLU espèrent, avec les fonds récoltés, soutenir la Fnof dans les autres combats de défense du métier. Ils citent notamment la refonte de la formation, la mise en place d’une filière de santé visuelle, la convention Cnam, le déploiement de la norme 1.40… « Tout cela demande du temps et de l’argent », rappellent les OLU, en invitant les opticiens à apporter leur contribution en fonction de leurs moyens. « Si chaque diplômé donne 10 €, nous pourrions récolter près de 300 000 € ! », souligne l’association, qui indique que ce type de dons ouvre droit à des déductions fiscales.