24/10/2017

Suite à leur opération de crowdfunding, les Opticiens-Lunetiers Unis (OLU) ont levé en 15 jours les 30 000 € espérés pour défendre l’avenir du métier. Ils ont remis cette somme à la Fédération nationale des opticiens de France (Fnof) qui engagera des actions judiciaires.

 

Alain Gerbel, président de la Fnof, tient à remercier les OLU pour leur initiative et, au-delà, « l’ensemble des donateurs, ainsi que les présidents des associations avec une pensée pour le Nord-Pas-de-Calais ». « Cette mobilisation sans précédent autour des valeurs que représentent les OLU et la Fnof doit être perçue comme un signal fort de l’ensemble de la profession pour la défense de la liberté d’exercer en toute indépendance le métier d’opticien de santé », a-t-il ajouté.

 

Cette somme sera utilisée pour financer des actions en justice, notamment contre certains réseaux de soins. « Des procédures sont en cours. D’autres seront lancées dès cet automne », annonce Alain Gerbel. Avec José Gautier, président des OLU, il s’intéressera en priorité aux refus de prise en charge hors réseau. Mais pas que : « Bien d’autres sujets ont été explorés et nous avons convenu de tenir informée la profession au fur et à mesure des évolutions des dossiers », explique le président de la Fnof.

 

Une première réunion de travail aura lieu en septembre avec les défenseurs et un point d’étape sera réalisé à l’occasion du Silmo, sur lequel la Fnof aura un stand.

 

Les OLU, de leur côté, continuent le crowdfunding pour alimenter un fonds de défense de l’optique : « Ne pas participer, c’est accepter l’ingérence des Ocam, c’est accepter les mensonges qui visent à nous dévaloriser, c’est accepter de se faire imposer des prix opposables, c’est accepter de paupériser nos entreprises, c’est accepter que les diplômés soient remplacés par des BTS force de vente, c’est accepter de perdre l’innovation française, c’est accepter de laisser la santé visuelle de nos patients aux mains (sales) de la finance ! », ont-ils écrit sur la page de leur levée de fond sur Gofundme.

 

Photo : Les responsables des OLU remettent leur chèque de 30 000 € à Alain Gerbel, président de la Fnof.