21/09/2017

La Commission européenne s’apprête à rencontrer cette semaine les dirigeants des groupes Essilor et Luxottica pour leur faire part de ses « inquiétudes », selon des sources citées lundi 11 septembre par l’agence Reuters.

 

Cette rencontre entre Bruxelles et les sociétés suggère que la Commission européenne pourrait leur demander des concessions importantes. A défaut, elle n’exclurait pas d’ouvrir une enquête approfondie sur la fusion, selon une source proche du dossier, commente Reuters dans une dépêche relayée par plusieurs titres de la presse économique. Début septembre, la commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, a déjà prévenu que ce rapprochement ferait l’objet d’un examen minutieux de la part de l’exécutif européen, compte tenu de leur poids sur leurs marchés respectifs.

 

Rappelons que la fusion Essilor – Luxottica devrait donner naissance à un géant de l’optique qui pèsera plus de 15 milliards d’euros de CA, sous réserve de l’accord des « gendarmes » de la concurrence de l’Europe, des Etats-Unis, du Canada, du Brésil et de la Chine. La Commission européenne doit rendre sa décision avant fin septembre.