24/10/2017

Le nouveau groupe créé le 13 septembre est baptisé VYV. Avec 10 millions de personnes protégées, 900 services de soins et d’accompagnement mutualistes et 9 milliards d’euros de CA, cette UMG (Union mutualiste de groupe) présidée par Thierry Beaudet (également président de la Mutualité française) se positionne comme le premier acteur de l’assurance santé et le premier opérateur national de services de soins et d’accompagnement. Une de ses ambitions est de développer l’offre de soins mutualistes et les réseaux conventionnés.

 

Par leur rapprochement, MGEN, Istya et Harmonie veulent constituer un pôle non lucratif de santé et de protection sociale, « véritable acteur de santé globale ». Son engagement est double : vis-à-vis de ses adhérents, VYV entend apporter des réponses et une utilité sociale tout au long de leurs parcours de santé et de vie, et accompagner les entreprises dans leurs obligations vis-à-vis de leurs salariés ; vis-à-vis de l’ensemble des Français, le nouveau groupe entend aussi contribuer à la rénovation du système de protection sociale.

VYV a arrêté une stratégie qui s’articule autour de cinq axes :

– conforter les positions du groupe et des mutuelles sur la santé

– créer de nouveaux services en matière de parcours de soins, de prévention, de dépistage et d’assistance

– construire des dispositifs de prévoyance, de garantie dépendance, d’épargne et retraite, adaptés aux attentes des adhérents

– développer l’offre de soins mutualistes et les réseaux conventionnés

– investir dans les nouvelles technologies au service du développement, de la qualité du lien adhérent et de la personnalisation des services dans le respect de la vie privée des individus.

 

Pour atteindre ces différents objectifs, l’UMG mise notamment sur la mutualisation des moyens des différentes entités qui la compose et l’addition de leurs forces. Les réseaux Optistya et Kalivia sont ainsi amenés à fusionner.