24/10/2017

L’association se réjouit des conclusions du rapport Igas et a réalisé une vidéo alertant les porteurs des risques que représentent le développement des plateformes des Ocam.  

 

Dans une lettre ouverte aux opticiens de France, les Opticiens de Savoie déclarent lire avec satisfaction le rapport Igas : « Au printemps, nous avons demandé à être reçus par les inspecteurs et avons pu les rencontrer plusieurs heures durant lesquelles nous avons expliqué en détail notre rapport ‘’retour d’expériences’’ remis en main propre ce jour-là. Un échange important, car il venait compléter le contre rapport de Mr Bizard en réaction des analyses de Mr Bouzou, lui aussi fruit d’une initiative personnelle. Les inspecteurs nous avaient semblé à l’écoute et leurs conclusions confirment qu’ils ont évolués dans leur certitude de ce jour de réunion.  Une pierre de plus dans l’édifice collectif d’information ».

 

Par la suite, les membres de l’association ont poursuivi leurs rencontres et « aucun des opticiens savoyards n’a fait machine arrière dans son processus de réaction face aux réseaux de soins ». Ils ont informé individuellement les ophtalmologistes du département de leurs actions, lesquels leur « ont unilatéralement apportés leur soutien ». Les membres de l’association ont partagé leurs expériences avec d’autres professionnels de santé et rencontré leurs élus. L’un d’entre eux a par ailleurs « engagé une procédure au tribunal de commerce ainsi qu’à la DGCCRF pour faire respecter le droit du commerce et du consommateur face à une mutuelle qui, comme le souligne le rapport de l’Igas, évolue ‘dans un cadre juridique très sommaire’, ‘sans contrôle ni contre-pouvoir’ ».

 

Enfin, dans le but d’informer le grand public, les Opticiens de Savoie ont mis en ligne une vidéo (à voir ci-dessous), sur leur site et les réseaux sociaux, qui met en images la montée en puissance des Ocam, l’augmentation de leurs cotisations et la perte de liberté dans le choix de l’opticien et des produits.