26 / 04 / 2019

Avec son dispositif Optic 2000 Kids, l’enseigne aux 1 200 points de vente souhaite spécialiser l’ensemble de son réseau dans « l’accueil, les services et les équipements destinés aux enfants de 2 à 8 ans ».

 

Pourquoi cette spécialisation sur ce segment ? « En France, en 2016, le secteur de l’enfant représentait 9 % du chiffre d’affaires du marché global de l’optique. Avec en moyenne 8 % du chiffre d’affaires total d’un magasin Optic 2000, dont 1,6 % pour les 2 – 8 ans, le segment de l’enfant est un levier de croissance pour l’enseigne. »

Pour cela, l’enseigne a mis au point un nouveau dispositif qui sera étendu à l’ensemble des magasins d’ici à la fin de l’année 2018. Il comprend un mobilier adapté (chaises, tables, modules de jeux et bornes interactives, etc. pour occuper les plus jeunes pendant la vente) et des éléments de décoration qui identifient clairement le corner enfant au sein du magasin. Cet univers apaisant et ludique a été réalisé en collaboration avec l’illustratrice Dorothée de Monfreid, qui a déjà une cinquantaine d’ouvrages à son actif et qui a repris certains de ses personnages (baptisés Les toutous) pour les intégrer pleinement au concept. Elle travaille d’ailleurs actuellement à un nouveau livre plus spécifiquement sur l’optique, qui sera offert aux petits porteurs en 2018.

Au niveau des produits, outre les licences enfants, l’enseigne met également l’accent sur ses marques propres (Whaoo pour les enfants de 2 à 12 ans et My Star pour les 6 – 12) et promet « au minimum une sélection de 84 montures en optique et en solaire, adaptées et segmentées en fonction de l’âge ». Eux aussi, bénéficie de l’offre de la deuxième paire pour un euro de plus.

 

Pour renforcer la prise en charge spécifique des enfants, Optic 2000 promet qu’au moins un opticien de chacun de ses magasins a reçu une formation de deux jours au siège du groupe à Clamart. « La première journée est dédiée à l’approfondissement des connaissances techniques de l’opticien avec l’intervention d’un ophtalmologiste et/ou d’un orthoptiste. Le second jour est consacré aux pratiques opérationnelles de mise en situation qui vont du parcours client à la prise en charge de l’enfant et de sa famille », à travers des cas concrets. Des sessions sont également proposées en région et sur Internet, via des modules d’e-learning, pour les collaborateurs qui souhaitent « acquérir les premières bases d’une bonne prise en charge du jeune enfant ».