19 / 10 / 2018

Novacel et Streetlab, une filiale de l’Institut de la vision, viennent de signer un accord de partenariat pour lancer un projet de tests au porté objectifs.

Le verrier explique que jusqu’ici « les tests au porté traditionnels comparent plusieurs verres et/ou plusieurs situations en se basant uniquement sur le ressenti du porteur. Cela laisse bien sur place à beaucoup de subjectivité ».

Les deux sociétés ont donc mis au point un protocole de test sur des cohortes de cobayes dédiés « ayant pour objectif de travailler sur la création et la réalisation de tâches comportementales afin d’évaluer objectivement des verres progressifs au sein des plateformes technologiques de Streetlab. Puis dans un second temps de concevoir un protocole innovant d’évaluation de ces mêmes verres ainsi que de définir des valeurs de références ».

« Nous nous lançons dans l’inconnu avec un travail qui n’a jamais été fait de cette façon. Nous espérons créer un premier pas afin de créer une évaluation objective de certains verres progressifs. Ce projet est très excitant car avec le support de Streetlab, qui est pour nous le partenaire idéal dans un tel projet, nous pensons pouvoir apporter des éléments probants à nos partenaires sur les performances des verres optiques et ainsi briser cette tendance des dernières années qui est de croire que tous les verres se valent et que ni le travail de l’opticien ni la R&D des industriels n’ont d’incidences », déclare Jenkiz Saillet directeur général de Novacel.

Durant les six prochains mois, deux séries de tests objectifs vont être effectuées sur deux performances spécifiques de verres progressifs. Le but étant d’aboutir à des valeurs objectives de performances. A la fin de cette période, les premiers résultats seront publiés.