22 / 09 / 2018

Pour les amétropies hors normes Essilor a créé le SL Lab, une « entité dédiée à la conception et à la fabrication des verres spéciaux organiques hauts indices » qui a déjà battu plusieurs records optiques (-108 dioptries en 2016 ou encore +70 D en fin d’année dernière). Les verres Essilor Exceptio, fabriqués par le SL Lab, à Ligny-en-Barois (Meuse) accueillent une nouvelle gamme minérale.

 

Trois indices sont disponibles :

Exceptio Mineral 1.8 : gamme d’indice 1.807, de plano à -20D cyl 10D et de -20D à -25D cyl 5D.

Exceptio Mineral 1.7 : gamme d’indice 1.706, de +11D à -18D cyl 8D et de -18D à -25D cyl 4D.

Exceptio Mineral 1.6 (Clair et Isorapid) : gamme d’indice 1.604, de +8D à -15D cyl 6,5D et de -15D à -21D cyl 4D.

 

« Le matériau minéral présente des atouts remarquables : qualité optique, résistance aux rayures, optimisation des épaisseurs… sont des exemples des qualités intrinsèques du verre minéral. En élargissant sans cesse nos solutions visuelles pour tous, nous souhaitons envoyer un signal fort aux opticiens : une solution existe pour chacun de vos clients ayant une amétropie exceptionnelle », insiste Stanislas Poussin, responsable de l’activité verres spéciaux d’Essilor.

Rappelons que selon l’enquête HID qui date de 2015, environ 60 000 Français ont besoin de corrections hors normes et 1,7 million de personnes seraient déficientes visuelles et relèvent donc de la basse vision.