18 / 12 / 2018

La profession multiplie les actions pour s’opposer au projet du gouvernement relatif à la mise en place du reste à charge zéro en optique. Alors que Les Opticiens Bretons appellent leurs confrères à brûler une copie de leur diplôme, une pétition a également été lancée sur le web.

Adressée à la ministre de la Santé Agnès Buzyn et à Emmanuel Macron, la pétition mise en ligne sur Change.org dénonce le plan prévu à ce jour par le gouvernement quant à la création d’une offre RAC 0 en optique : « Cette offre de base, comme son nom l’indique, ne présentera aucune personnalisation, traitement, option. Elle fera cependant l’objet d’une prise en charge intégrale, le « 100% » promis par notre Président. Et pour ceux qui préfèrent amincir leurs verres ? Commander un antireflets, une teinte ? Après tout, informé du prix de ces options, chacun est libre de faire ce qu’il souhaite non ? Et bien… pas tout à fait ! Cette offre « 100% remboursée » sera à prendre ou à laisser ! Autrement dit, les porteurs souhaitant opter pour un autre équipement plus qualitatif se verront privés de leurs droits. Oui – zéro remboursement – 100 % à charge de l’assuré ! Et c’est pas fini ! Le renouvellement, récemment passé de 1 à 2 ans, passera à 3 ans. Pourvu que votre vue n’évolue pas trop vite… », alerte cette pétition.

 

« Pour résumer, après avoir rendu la mutuelle obligatoire, l’Etat légalise le déremboursement en échange d’une offre ‘zéro reste-à-charge’. Les cotisations mutuelle explosent, mais les garanties fondent comme neige au soleil. Les professionnels de santé, les opticiens ont fait part à la ministre de la Santé de leur incompréhension et de leur mécontentement face à ces propositions liberticides et rétrogrades. Il est essentiel, indispensable, que les assurés, cotisants manifestent eux-aussi leur mécontentement, sans quoi, ce projet de loi sera validé par la ministre de la Santé, et vous verrez donc d’ici votre prochaine visite chez l’ophtalmologiste ce que sont les « lunettes 100% remboursées » : un ersatz des forfaits CMU, ou autres packs bas de gamme disponibles dans la plupart des grandes enseignes », ajoute le texte.

 

En moins de 24 heures, la pétition a déjà recueilli plus de 2 800 signatures, sur un objectif de 5 000. Pour la signer, cliquez ici.

C'est Noël ! Abonnez-vous au prix de 64€ - Ignorer