27/05/2018

Essilor International annonce pour le premier trimestre 2018 un chiffre d’affaires consolidé de 1,825 milliard d’euros, soit une progression de 3,8 % hors effet de change par rapport au premier trimestre 2017.

 

« Fort d’un début d’année solide, soutenu notamment par de bonnes performances dans les domaines du solaire et de l’e-commerce, le déploiement des nouveaux produits qui devrait s’amplifier dans les mois à venir nous rend confiants dans l’atteinte de nos objectifs annuels. Par ailleurs, le rapprochement avec Luxottica va ouvrir de nouvelles perspectives très porteuses pour les consommateurs et l’industrie de l’optique à court et à long terme », a commenté Hubert Sagnières, président-directeur Général d’Essilor.

Sur la période, c’est la division « Sunglasses & Readers » qui connaît la meilleure croissance (+ 6,6 %), suivie par les « Verres et matériel optique » (+ 2,9 %, qui inclut une hausse des ventes e-commerce de 11,4 %), quand les « Équipements » reculent de 3,1 %, malgré une demande « restant soutenue et le carnet de commandes rempli », ajoute le leader mondial de l’optique ophtalmique.

Essilor tableau chiffre d'affaires trimestre 2018

Sur la période, l’Europe enregistre une croissance de + 0,7 %, à 491 millions d’euros. Pour le groupe, cette croissance « a essentiellement reposé sur le dynamisme des nouveaux produits et des marques du groupe, ainsi que sur la forte progression des ventes par Internet. Ces gains ont été partiellement absorbés par une réduction du trafic dans les magasins liée à deux effets temporaires : d’une part, des conditions météorologiques globalement peu clémentes et, d’autre part, un effet de calendrier défavorable.

La plupart des pays de la région ont continué à bénéficier de la montée en puissance du nouveau verre progressif Varilux X series, générant un mix produit positif et un effet d’entraînement sur les verres de marque Crizal. En France, le succès des offres incluant une seconde paire de qualité ainsi que l’essor des verres de marque Nikon, distribués par le réseau BBGR, ont permis aux ventes de résister dans un marché atone ».

 

Et pour le reste de l’année ?

Pour les mois à venir, Essilor mise sur une « poursuite du déploiement des nouveaux produits, dont celui des verres Varilux X series et Crizal Sapphire 360° » pour « renforcer sa dynamique et atteindre ses objectifs annuels. De plus, le groupe a repris sa politique d’acquisitions ciblées dans le cadre de sa stratégie de croissance ». Sur l’année, Essilor ambitionne une croissance du CA en base homogène autour de 4 %. Une année qui sera également marquée par le rapprochement avec Luxottica qui doit être « finalisé dans la première partie de 2018 après obtention de l’ensemble des autorisations nécessaires ».