29 / 05 / 2020

Selon L’Observatoire de l’Optique de l’institut I+C, les conditions climatiques ont fortement impacté l’activité des opticiens en juin, pénalisée par une chute des ventes de solaires.

Après une baisse de –3,5% en mai (par rapport à mai 2012), l’activité des opticiens a chuté de –7,5% en juin (par rapport à juin 2012). L’institut I+C explique ce recul par «un jour ouvré de moins et des conditions climatiques printanières et estivales très tardives sur une grande majorité de l’hexagone.» Les ventes ont ainsi été «entraînées principalement par la chute des produits solaires non correcteurs.» En tendance annuelle, leur rythme d’évolution se dégrade (- 2 % après -0,5 %) mais «reste néanmoins plus dynamique que celui des ventes du petit commerce», note I+C.

Rappel des chiffres de L’Observatoire de l’Optique I+C en 2013 :

Janvier : +1,5% par rapport à janvier 2012
Février : -2,5% par rapport à février 2012
Mars : -8% par rapport à mars 2012
Avril : +3,5% par rapport à avril 2012
Mai : -3,5% par rapport à mai 2012