23 / 01 / 2022

Le lunetier italien a réalisé au 1er semestre 2013 un chiffre d’affaires de 598,4 millions d’euros, en baisse de –2,4% (-1,2% à taux de change constants) et un résultat net ajusté de 25,6 millions d’euros, en hausse de +18,9%. Sa dette nette régresse de 13,1%, à 200,8 millions d’euros.

Le 1er semestre 2013 a notamment été marqué, pour Safilo, par une progression des ventes en Europe de + 1,6%, tirée par de «solides performances en France, en Allemagne et au Royaume-Uni.» Robert Vedovotto, PDG du groupe, se dit «très fier de ces performances dans cette période impactée par la résiliation des licences Armani. Ses conséquences ont été presque entièrement compensées par l’augmentation des ventes de nos autres marques, en solaire et en optique, et le développement de la marque Polaroid sur les marchés européens et asiatiques.»

Safilo se montre optimiste et confiant dans sa stratégie, qui a «permis de signer la licence Fendi et de renouveler de manière anticipée ses partenariats avec Marc Jacobs et Fossil.» A cela s’ajoutent la signature d’un contrat avec Bobbi Brown, la finalisation du projet de développement de lunettes correctrices Polaroid avec Essilor ou encore une collection capsule Carrera conçue par Jimmy Choo. «Tout ceci renforce la crédibilité de notre société et de son portefeuille de marques sur le marché international. Nous avons réussi à placer Safilo dans une position solide qui nous permettra d’atteindre nos objectifs de croissance», déclare Robert Vedovotto.