9 / 08 / 2022

Sur les six premiers mois de l’année, Essilor a enregistré un chiffre d’affaires de 2,57 milliards d’euros, en hausse de +1,8% par rapport au 1er semestre 2012 (+3,7% hors change). Son résultat net progresse de +3,2%.

 

Pour Hubert Sagnières, PDG du groupe, ces résultats «soulignent la capacité d’Essilor à se déployer sur tous les continents dans d’excellentes conditions de rentabilité. La profitabilité du groupe s’est ainsi améliorée grâce aux nouveaux produits et à son efficacité industrielle, et ce malgré une croissance des ventes pénalisée par une base de comparaison très forte.»

 

Essilor note une «montée en puissance des grandes innovations dont Varilux S series, la croissance de la catégorie des verres polarisants Xperio et, plus généralement, une plus grande vigueur de l’activité dans l’ensemble des régions et des divisions. Au deuxième trimestre, la croissance combinée du chiffre d’affaires hors change (croissance en base homogène et acquisitions organiques) ressort à 5,3 %, en nette amélioration par rapport au premier trimestre (+ 1,9 %).»

 

Au 1er semestre, les ventes de verres et de matériel optique sont restées stables en Europe (+0,3% en base homogène) et en Amérique du Nord (+0,2% en base homogène.) Leur croissance reste soutenue en Amérique latine (+9,2%) et en Asie/Océanie/Moyen-Orient/Afrique (+2,3%).

 

Au second semestre, Essilor entend poursuivre sa stratégie d’innovation, avec, notamment, le lancement du verre Crizal Prevencia, qui filtre de manière sélective les rayons nocifs de la lumière bleue. Le groupe va également déployer des offres dans le milieu de gamme pour bénéficier de la croissance de ce segment. Il annonce enfin une accélération de sa dynamique d’acquisition engagée depuis le début de l’année (17 transactions depuis le 1er janvier). Pour l’année 2013, Essilor vise ainsi une croissance de son chiffre d’affaires (en base homogène et acquisitions organiques combinées) proche de 7%.