25 / 11 / 2020

L’institution présente ce matin ses pistes pour endiguer le déficit de l’Assurance maladie. Parmi elles, le désengagement de la Sécurité sociale sur les dépenses d’optique.

 

Compte tenu de la faible participation de la Sécurité sociale, la Cour des Comptes suggère de confier l’ensemble de la prise en charge des lunettes aux complémentaires santé, une fois qu’elles seront généralisées. «Dès lors que l’assurance maladie complémentaire serait généralisée, pourrait se poser, s’agissant de l’optique correctrice, la question d’un réexamen de son articulation avec l’assurance maladie obligatoire englobant une réflexion sur un éventuel retrait de cette dernière du champ», avance le rapport.

Une telle mesure permettrait de faire économiser 200 millions d’euros à la Sécurité sociale, lesquels pourraient contribuer à financer d’autres soins, comme les traitements contre la DMLA.

La Cour des comptes juge par ailleurs le marché de l’optique “dynamique et opaque“. Dans ce contexte, elle souhaite que les pouvoirs publics fassent des “choix clairs” pour plus de transparence et de concurrence.