24 / 10 / 2021

Suite à l’arrêt brutal des relations commerciales par son principal client GrandVision France SAS (GrandOptical et Générale d’Optique), Carl Zeiss Vision GVLab et Carl Zeiss Vision France ouvrent une consultation de leurs partenaires sociaux sur la mise en place d’un plan de restructuration qui comprend la suppression de 150 postes à Fougères (sur 440) et de 106 postes à Aubergenville (soit l’effectif de tout le site).

GrandVision France SAS représentait en effet 100% du chiffre d’affaire du site d’Aubergenville et 40% des volumes du site de Fougères. Dans un communiqué, les sociétés Carl Zeiss Vision GVLab et Carl Zeiss Vision France expliquent s’être «engagées auprès des partenaires sociaux à tout mettre en œuvre pour favoriser au plus vite le retour à l’emploi des salariés concernés avec un ensemble de mesures d’accompagnement et souhaitent les assurer de son soutien, en cette période difficile.»

«Au cours des quatre derniers mois nous avons tout mis en œuvre pour éviter ou au moins limiter les conséquences de cet arrêt des relations commerciales existant de longue date avec le groupe GrandVision. Aujourd’hui, nous pensons avant tout à nos salariés et faisons tout notre possible pour qu’ils retrouvent un emploi au plus vite», déclare Nicolas Sériès, PDG de Carl Zeiss Vision France S.A.S.

Le verrier précise que «cette décision ne remet pas en cause la présence de Carl Zeiss Vision en France, qui vient d’obtenir le label Origine France Garantie, ni la stratégie à long terme de développement de la marque Zeiss auprès des opticiens français.»