24 / 10 / 2021

Le 17 octobre, le verrier a organisé à Lyon sa quatrième soirée sur les complémentaires santé, avec Marianne Binst, directrice générale de Santéclair, et Eric Plat, PDG d’Atol.

 

La rencontre, qui a réuni environ 140 participants, s’inscrit dans la politique de proximité engagée par Carl Zeiss Vision France, qui souhaite aider les opticiens à se familiariser avec les Ocam, en facilitant le dialogue entre les différents acteurs.

 

Marianne Binst a notamment rappelé que le rôle de la plateforme Santéclair consistait à réguler les prestations optiques versées par les OCAM, en augmentation continue au cours des dernières années, en ajoutant que le réseau serait totalement renouvelé en 2015, après un appel d’offre national qui se déroulera durant l’automne 2014. Eric Plat a quant à lui souligné que ce réseau exigeait des magasins référencés une baisse tarifaire d’environ 40%. Cette pression économique risque selon lui de «remettre en cause l’équilibre financier des magasins référencés et la qualité des produits proposés compte tenu de la construction de leur grille tarifaire privilégiant les produits d’entrée de gamme.»

 

Les opticiens, nombreux à prendre la parole, ont notamment fait remarquer que les plus petits points de vente étaient désavantagés lors des appels d’offre, au regard des critères fixés par Santéclair. «Les professionnels réunis ont pu exprimer certaines craintes dont celle de ne plus pouvoir à terme – sous la pression des réseaux – garantir la meilleure qualité de produit et de service personnalisé à l’assuré client», résume Zeiss.