16 / 05 / 2022

Alors que les complémentaires santé font l’objet de diverses critiques (fronde contre la PPL Le Roux, enquête de l’économiste Frédéric Bizard révélant leur « scandale »…), les mutuelles prennent la parole dans une nouvelle campagne de communication qui a débuté hier le 1er décembre.

 

Deux visuels diffusés dans la presse quotidienne nationale, régionale et sur Internet visent à montrer leur caractère indispensable pour accéder aux soins. L’un des deux slogans, illustré par une demi-paire de lunettes cassées, s’appuie sur l’intérêt d’une mutuelle en matière d’optique : «Vivre sans les mutuelles, ne serait-ce pas une solution à courte vue ?» L’autre,  «On peut vivre sans les mutuelles. Il suffit de n’être jamais malade», joue sur le risque maladie en général, avec le visuel d’un d’un petit robot, par définition peu concerné par la maladie.

 

La campagne rappelle qu’un Français sur trois a dû renoncer à des soins l’an dernier car, «sans mutuelle, la santé devient hors de prix», qu’elle prend en charge parfois jusqu’à 46% des soins courants non remboursables, ou encore que les mutuelles contribuent à l’accès à la santé partout en France en proposant «des soins de proximité à travers leurs 2.500 établissements et services.»

 

Cette campagne a été diffusée hier 1er décembre dans le Journal du dimanche. Elle se poursuivra jusqu’au 22 décembre dans Le Parisien/Aujourd’hui-en-France, Les Echos, ainsi que dans la presse quotidienne régionale. Des bannières seront insérées sur les principaux sites d’informations : lemonde.fr, lexpress.fr, rue89.com, huffingtonpost.fr, nouvelobs.fr…