6 / 12 / 2021

Lancé en septembre 2013, le traitement Crizal Prevencia d’Essilor, qui promet une protection contre les effets nocifs de la lumière bleue, va bénéficier d’une grande campagne de communication en ce début d’année. Le leader mondial du verre ophtalmique a décidé d’activer de nombreux leviers pour consolider son image de référent en santé visuelle.

 

En premier lieu, Essilor France a équipé l’ensemble de ses collaborateurs pour « fédérer l’entreprise et faire de chaque salarié un ambassadeur » de la marque. Une campagne va informer dans 16 titres de presse nationaux, 15 titres en presse régionale et 15 en presse gratuite à travers 3 publi-rédactionnels, publiés en février et mars, ciblant les parents, les personnes concernées par la DMLA ou celles qui recherchent des informations pour bien vieillir, ainsi que les grands consommateurs d’écrans. Deux spots seront également diffusés sur 8 radios nationales et 126 radios locales. 3 sites Internet (Au féminin, Doctissimo et E-santé) présenteront des encarts incitant à se rendre sur le site www.protegezvosyeux.fr, développé par Essilor et comprenant des informations sur les dangers de la lumière bleue, des quizz de connaissances et un jeu concours pour remporter un voyage à New-York. Un événement pour favoriser le marketing viral est également en cours de préparation.

 

Les opticiens ont été intégrés à cette campagne en proposant une offre satisfait ou échangé (contre un verre traité Crizal Forte UV), du 15 février au 31 mars. Pour l’heure, 1 400 opticiens ont d’ores et déjà confirmé leur participation. Essilor leur propose également des habillages magasin et des opérations de marketing locales. Les ophtalmologistes ont aussi été sensibilisés avec des posters pour les salles d’attente, des livrets d’information sur la lumière bleue ou encore un numéro spécial du « bloc notes », une brochure scientifique diffusée auprès des spécialistes.

 

Essilor teste donc avec cette campagne un nouvel axe de communication en ne se limitant pas à l’offre produits ou l’innovation technologique, mais en se positionnant dans le champ de la prévention et de la santé visuelle. Ludovic Mathieu, Directeur général d’Essilor France, voit dans cette opération : « un nouveau chapitre dans l’histoire de la profession. C’est une nouvelle façon de communiquer pour nous aussi, mais si nous réussissons, cela bénéficiera à toute la filière. »