6 / 12 / 2021

L’objectif de ce partenariat est de mieux comprendre et évaluer les mécanismes de dégénérescence des fonctions perceptives et cognitives liés au vieillissement du système visuel, tout en définissant les méthodes et les instruments de dépistage et de mesure nécessaires.

 

Au sein de ce laboratoire baptisé «Vieillissement Visuel, Action et Autonomie», les recherches seront menées sur la population des seniors de plus de 55 ans, presbytes, ne souffrant d’aucune pathologie oculaire. A plus long terme, cette entité travaillera à la conception et à l’évaluation de produits d’optique ophtalmique innovants, de protocoles de réadaptation fonctionnelle et cognitive, et d’autres solutions et services visant à compenser les effets liés au vieillissement visuel.

Les travaux seront menés par une équipe pluridisciplinaire de recherche fondamentale, dont les compétences couvrent la psychophysique, la neurobiologie, l’évaluation clinique et la modélisation mathématique. Elle sera dirigée par le Dr Angelo Arleo, chercheur en neurosciences, directeur de recherche au CNRS depuis 2012 et qui travaille à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) depuis 2007. La gouvernance du laboratoire commun de recherche est assurée par un comité scientifique et un comité directeur mixtes comprenant des chercheurs d’Essilor et de l’Institut de la Vision/UPMC, dont le Pr. Sahel, directeur de l’Institut de la Vision et le Pr. Safran, professeur associé de l’UPMC. Un conseil scientifique réunissant des experts internationaux contribuera aux orientations des travaux et au partage mondial des résultats académiques.

 

+2,3 millions de presbytes en France d’ici 2020

«Ce partenariat avec l’Institut de la Vision s’inscrit pleinement dans la stratégie d’Essilor qui s’associe, dans le monde entier, aux meilleurs experts de la recherche, afin de faire avancer la connaissance sur la vision et les interactions oeil-cerveau. Cette démarche contribue à la mission d’Essilor de permettre au plus grand nombre de mieux voir pour mieux vivre» rappelle Eric Perrier, directeur R&D d’Essilor International. Pour le professeur José-Alain Sahel, «ce laboratoire s’inscrit dans le prolongement du partenariat très réussi qu’a soutenu Oseo de 2007 à 2012 (Programme Descartes) et renforce à la fois le pôle de recherche sur le handicap (plateformes Homelab et Streetlab) et les axes de recherche en neurosciences de l’Institut de la Vision.»

Rappelons que la question du vieillissement visuel est cruciale, la population mondiale des plus de 65 ans devant tripler d’ici 2050 et le nombre de personnes de plus de 45 ans, donc concernées par la presbytie, devant passer de 1,9 à 2,3 milliards dès 2020. Cela concerne à la fois les pays matures comme la France (2,3 millions de presbytes en plus d’ici 2020), les Etats-Unis (+ 17 millions), et les régions émergentes comme l’Amérique latine (+ 43 millions) et surtout l’Asie (+ 300 millions).