8 / 12 / 2021

Pour la première fois, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques s’intéresse à la santé visuelle au sens large, avec ses atteintes mineures et graves, et ses inégalités sociales dans la correction des troubles. Focus sur les principaux enseignements de son enquête*.

 

L’enquête de la Drees montre que trois adultes (plus de 20 ans) sur quatre présentent des troubles visuels. Dans la plupart des cas, ces pathologies sont corrigées : sept adultes sur dix portent des lunettes ou des lentilles et, après correction, 92% déclarent n’avoir aucune difficulté pour voir de près et 96% aucune difficulté pour voir de loin.

 

Il s’avère également que les conditions de vie jouent un rôle important dans l’apparition des problèmes de vue. Alors qu’ils sont généralement plus favorisés en matière de santé, les cadres et les professions intermédiaires entre 20 et 39 ans sont plus nombreux (respectivement 57% et 58%) que les ouvriers (32%) à déclarer des problèmes de vue. Néanmoins, ces derniers souffrent plus de déficiences visuelles graves, comme la cécité ou la malvoyance.

 

Par ailleurs, porter des lunettes ou des lentilles ne garantit pas forcément de retrouver une bonne vue. Ainsi, la part des personnes âgées qui restent avec des troubles non ou mal corrigés, malgré le port de lunettes ou de lentilles, est élevée : 24% des plus de 80 ans ont du mal à voir les caractères d’imprimerie d’un journal, et 17% ont du mal à distinguer un visage à quatre mètres (contre 2% pour les 20-29 ans).

 

Autre constat, les troubles visuels mal corrigés se révèlent aussi plus élevés dans certaines catégories socioprofessionnelles. Parmi les 40-59 ans, 4% des ouvriers ont des difficultés à voir de loin, après leur correction, contre 1% des cadres. Les personnes sans complémentaire santé ou bénéficiant de la CMU-C souffrent également plus souvent de gênes résiduelles.

 

Pour accéder à l’intégralité de l’enquête, cliquez ici.

 

*L’étude a été réalisée à partir de l’enquête Handicap-Santé (Insee-Drees) menée en 2008 auprès de 28 500 personnes. Pour la première fois, celle-ci associe les thèmes du handicap et de la santé.