22 / 10 / 2020

En visite surprise ce week-end au festival Solidays à Paris, le chef de l’Etat arborait une monture noire en acétate remplaçant ses traditionnelles percées… pas fabriquée en France.

 

Largement commenté sur les réseaux sociaux, le changement de lunettes du président de la République a été décrypté, dans Metronews, par le publicitaire Jacques Ségéla. Pour ce professionnel de la communication, le nouvel équipement de François Hollande est tout sauf anodin : « Ces lunettes saluent bien l’achèvement de son coming-out réformiste », analyse-t-il.

 

Selon un opticien parisien interrogé par le quotidien, cette monture en acétate noir serait fabriquée, comme la précédente, par le danois Lindberg, et coûterait environ 500 euros prix publics. Le chef de l’Etat ne privilégie donc pas, pour son équipement optique, un modèle fabriqué en France. La tradition veut que nos présidents roulent en voitures françaises pour mettre en œuvre le fleuron de nos industries. Visiblement, ce n’est pas le cas pour leurs lunettes, malgré le choix qui leur est proposé et l’intensité avec laquelle les fabricants français se battent pour maintenir leur activité dans l’Hexagone.