16 / 07 / 2020

L’ex-groupe PPR, positionné sur le luxe et le lifestyle, a annoncé, mardi 2 septembre, la création d’une entité consacrée à son activité Eyewear, « afin de mieux capter le potentiel de croissance de cette catégorie d’accessoires. » Le contrat de licence le liant à Safilo pour les montures Gucci sera rompu fin 2016.

 

Kering Eyewear sera dirigé par Roberto Vedovotto et permettra des synergies de revenus et de distribution, avec « de significatives opportunités de création de valeur. » Cette entité contrôlera toute la chaîne, « de la création au développement des produits et à la chaîne d’approvisionnement, et de la stratégie de marque et du marketing aux ventes. » Aujourd’hui, les 11 marques de Kering présentes sur le marché de l’optique (dont 9 sous licences avec 5 partenaires différentes) représentent un CA de 350 millions d’euros. Leur fabrication restera sous-traitée à différents fabricants, notamment les italiens Safilo ou Luxottica.

 

Les lunettes Gucci, poids lourd de l’activité Eyewear, sortiront donc du giron de Safilo le 31 décembre 2016, avec deux ans d’avance, en échange d’une indemnité de 90 millions d’euros versée au lunetier italien. Un partenariat stratégique de production sera mis en œuvre début 2017 entre les deux groupes, d’une durée de quatre ans. Il couvrira le développement produit, la fabrication et la fourniture des produits Eyewear de Gucci par Safilo. Pour les neuf autres marques sous licence (dont Saint Laurent Paris et Bottega Veneta), les contrats seront repris progressivement.