8 / 12 / 2021

Malakoff Médéric est entré en négociations exclusives avec La Mutuelle Générale (1,3 million de personnes protégées) pour constituer « le premier groupe français non lucratif en santé – prévoyance. » Cette opération pourrait porter le nombre de bénéficiaires du réseau Kalivia à plus de 9 millions.

 

Sur la base des données 2013, le nouvel ensemble, qui prendra la forme d’une société de groupe d’assurance mutuelle (SGAM), représenterait un chiffre d’affaires de 4,6 milliards d’euros, dont 2,4 milliards en santé. Au plus tard début 2015, il « formera la première société à but non lucratif en assurance santé et prévoyance en France et s’appuiera sur deux pôles équilibrés, l’un paritaire, l’autre mutualiste », annonce Malakoff Médéric, qui mise sur cette opération pour « répondre encore mieux aux nouveaux besoins que va créer la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés en 2016 sur le marché de l’assurance santé. »

 

Malakoff Médéric et La Mutuelle Générale entendent « développer des services au profit des entreprises, de leurs salariés et des retraités. » Tous deux sont des fervents partisans des réseaux de soins. Leur rapprochement devrait donc impliquer l’arrivée de la Mutuelle Générale dans le réseau Kalivia. Né d’un partenariat entre Malakoff-Médéric et l’Union Harmonie Mutuelles, celui-ci revendique plus de 8 millions de bénéficiaires à fin 2014, avec l’arrivée d’Adrea Mutuelle, de la mutuelle Eovi, de la Mutuelle de la Société Générale et d’APREVA. Si la Mutuelle Générale rejoint la plateforme, le nombre de bénéficiaires de Kalivia dépassera ainsi les 9 millions.