2 / 07 / 2022

Alors que le gouvernement envisage de bousculer les monopoles pour redonner du pouvoir d’achat aux Français, les professions concernées réagissent « pour rétablir la vérité sur leur métier. »

 

Ce collectif réunit des organisations professionnelles d’administrateurs judiciaires, de biologistes, de chirurgiens-dentistes, de commissaires-priseurs judiciaires, de greffiers des tribunaux de commerce, d’huissiers de justice, de mandataires judiciaires, de notaires, ainsi que l’UDO (Union des opticiens).

Celles-ci ont décidé d’engager des actions communes « pour rétablir la vérité sur le sens et les conditions d’exercice de leur métier et lutter contre la libéralisation sauvage engagée par le Gouvernement. » Elles souhaitent expliquer concrètement les conséquences économiques, financières et sociales des projets en cours et à venir « pour les consommateurs, les patients, les justiciables et les chefs d’entreprise français, sans oublier les salariés de ces professions. »

 

Leurs actions seront menées dans le cadre de l’élaboration du projet de loi relatif à la croissance et au pouvoir d’achat et seront communiquées prochainement.