24 / 10 / 2021

La centrale a signé un partenariat exclusif avec Bulb in Town, plateforme de financement participatif, pour aider les opticiens-entrepreneurs à financer une partie de leur projet de reprise.

 

« Le facteur démographique et les mutations du marché de l’optique accélèrent le rythme de cessions de magasins d’optique. Ainsi, des opticiens bien installés souhaitent vendre leurs affaires à bon prix, au profit d’opticiens en phase de développement. C’est pour apporter une réponse adaptée, tant aux acheteurs qu’aux vendeurs, que la CDO a signé un partenariat exclusif avec la start-up Bulb in Town, plateforme de financement participatif spécialisée dans le commerce de proximité, primée en2012 par la Bourse de l’Innovation de la Ville de Paris », argumente la CDO.

Une opération ancrée dans la proximité avec les consommateurs

L’opticien qui souhaite reprendre un magasin peut ainsi faire appel à la population locale pour financer une partie de son projet, en échange d’une partie du capital. Pour Stéphane Vromann, directeur général de Bulb in Town, « la phase d’appel de fonds est un formidable moyen de communication pour faire parler du magasin sous un angle inédit, alliant l’investissement responsable et citoyen. Par cette opération de financement, l’opticien crée également une véritable communauté autour de son projet, animée par une relation inédite, représentant autant d’ambassadeurs pour le développement du magasin. » Fabrice Masson, directeur de la CDO, explique également que ce partenariat « permet à tout repreneur d’un magasin d’optique, et en particulier aux adhérents de la CDO, d’accéder à une source de financement innovante, dont le principe-même renforce l’encrage local de l’opticien, tout en contribuant à sa notoriété et à son développement. »

En pratique…

Concrètement, tout opticien souhaitant reprendre un magasin peut faire appel à l’investissement participatif. Celui-ci doit déterminer son objectif d’appel de fonds, et présenter son projet à la CDO qui l’examinera avec les équipes de Bulb in Town. Si celui-ci est recevable, la campagne de crowdfunding pourra démarrer. Celle-ci demande une forte implication du repreneur, qui sera suivi par un « coach projet » dédié, lequel le conseillera et lui fournira les outils nécessaires (affiches, flyers, bannières web, communiqué de presse…). Le lancement de la campagne est gratuit. Bulb in Town perçoit une commission seulement si l’objectif est atteint. Il est conseillé d’utiliser l’investissement participatif pour des projets compris entre 30 000 et 1 million d’euros, sur une campagne pouvant aller jusqu’à 90 jours. Notons que les investisseurs restent minoritaires au capital.