23 / 01 / 2022

L’Institut les Hauts Thébaudières, l’Institut Passion for Innovation de Dassault Systèmes et l’ENSAM Laval ont développé le projet Sensivise, qui permet au grand public, grâce à la réalité augmentée, d’adopter le point de vue d’une personne malvoyante.

 

Dassault Systèmes, qui ambitionne de mettre la 3D au service du « vivre ensemble », et l’Institut les Hauts Thébaudières, qui voulait se doter d’un outil de sensibilisation au handicap visuel moderne, puissant et évolutif, ont uni leurs compétences pour mettre au point un dispositif de type « Cave » (salle 3D immersive) qui abrite l’expérience Sensivise. Celle-ci sensibilise le public aux difficultés des personnes malvoyantes dans la vie quotidienne et dans les relations sociales, permet d’expérimenter différentes situations de malvoyance, d’informer sur la malvoyance ou encore d’évoquer des solutions simples pour adapter l’environnement.

 

Le dispositif sera régulièrement utilisé par des scolaires, des thérapeutes, des architectes, l’entourage des déficients visuels… Il se décline en deux versions :

– une expérience 3D relief dans la salle immersive accessible sur le site de l’Institut des Hauts Thébaudières à Vertou (Loire-Atlantique) : l’utilisateur est ici équipé de lunettes « trackées » (capture de mouvements) et l’image projetée sur les écrans est calculée en temps réel. Elle suit donc le regard et les déplacements de l’utilisateur qui ressent les modifications de son comportement (lenteur, hésitation, appréhension, difficultés à percevoir les objets et l’environnement…) Les perturbations visuelles ont été modélisées en étroite collaboration avec les équipes de Dassault Systèmes et les équipes d’orthoptistes de l’Institut les Hauts Thébaudières pour des sensations parfaitement réalistes,

– une expérience interactive en ligne gratuite sur www.sensivise.fr ou sensivise.org, qui propose d’explorer un appartement en conditions de malvoyance. Le site intègre trois types de handicaps (vision floue, scotome, vision tubulaire) avec trois degrés d’intensité, et du contenu pédagogique et ludique.