30 / 06 / 2022

L’enquête « l’attachement des Français au made in France » réalisée par le Credoc* montre que les produits fabriqués dans l’Hexagone garde la cote auprès des consommateurs.

 

Aujourd’hui, 68% des Français estiment que les produits fabriqués en France sont de meilleure qualité que ceux fabriqués hors d’Europe (contre 32% en 1999). Cette conviction est particulièrement marquée chez les seniors et les travailleurs indépendants. Dans ce contexte, 50% des consommateurs privilégient les produits français quand ils achètent un produit industriel. Des différences s’observent cependant selon les catégories de sondés : « les partisans du Made in France sont plus âgés, peu ou pas diplômés. Ils se disent sensibles aux questions environnementales, sont plus présents en zone rurale, croient plus souvent que la société a besoin de plus d’ordre que de liberté. Ceux qui privilégient plutôt les produits européens sont surreprésentés chez les cadres, diplômés et les hauts revenus. Le profil de ceux qui sont indifférents aux pays de fabrication des produits est tout autre : jeunes, étudiants et individus n’ayant pas d’enfant y sont surreprésentés. Ils subissent de fortes contraintes budgétaires et s’avèrent plus sensibles à l’argument prix », précise le Crédoc.

3 personnes sur cinq prêtes à payer plus cher les produits français

Le consentement à payer plus cher pour du « fait en France » est passé de 39% en 1997 à 61% en 2014. Les consommateurs sont 20% à accepter de payer de 5 à 10% plus cher et 36% jusqu’à 5% plus cher. Reste qu’aujourd’hui, « le consentement à payer plus cher pour le Made in France est devenu une question de revenus, ce qui n’était pas le cas il y a quinze ans », précise le Crédoc. Cette année, 47% des ménages percevant des bas revenus estiment pouvoir se permettre d’acheter plus cher des biens manufacturés français, contre 55% en 2010. A l’inverse, 77% des hauts revenus sont prêts à le faire. Mais même parmi les hauts revenus, seuls 7% se disent prêts à payer plus de 10% plus cher.

Le critère « origine » progresse mais reste secondaire

Le premier critère de choix d’un produit est le « rapport qualité prix » (53% d’individus le désignent comme l’un des deux principaux critères). La qualité (51%) et le prix (35%) se classent ensuite en deuxième et troisième position. Puis vient la garantie, le SAV (23%) et enfin le pays de fabrication (21%). On notera cependant que « le pays de fabrication » a très fortement progressé depuis 2005 (+11 points). Et, entre 2007 et 2012, une part croissante de Français déclare que le pays de fabrication du produit peut les inciter à choisir un produit plutôt qu’un autre (de 68% à 81% de la population durant l’intervalle). Notons que le pays de fabrication est plus souvent cité par les seniors (31% d’entre eux le considèrent comme un de leurs deux critères principaux, contre 21% de l’ensemble de la population) et les travailleurs indépendants (29%).

 

* Étude réalisée à la demande de la DGE (Direction générale des entreprises) entre décembre 2013 et janvier 2014, auprès d’un échantillon représentatif de 2003 personnes, âgées de 18 ans et plus.