11 / 04 / 2021

Selon une enquête réalisée par Ipsos dans 7 pays sur 4 continents, la protection solaire et le recours à un spécialiste sont les deux piliers de la prévention de la santé oculaire dans le monde : près d’un tiers des 7 000 sondés se rendent chez un opticien au moins une fois par an.

 
L’étude s’est penchée sur les comportements en France, en Allemagne, aux États-Unis, au Brésil, en Chine, au Japon et en Inde : 1 000 personnes ont été interrogées dans chacun de ces pays. Il en ressort que 32% des personnes dans le monde portent des lunettes solaires (45% en France, 47% aux Etats-Unis) et que 30% des personnes font régulièrement réviser leurs yeux et leurs vision par un spécialiste (48% des Français, 41% des Américains, 31% des Allemands mais seulement 11% des Chinois et 7% des Japonais). Elles sont 37% à consulter un ophtalmologiste et 29% à se rendre chez un opticien au moins une fois par an. L’enquête montre ailleurs l’impact du développement de l’usage des terminaux numériques sur les habitudes en matière de santé visuelle : 19% des sondés portent des lunettes spécifiquement recommandées pour regarder un écran.

 
Mieux cibler les jeunes et les hommes

 
Le sondage confirme aussi que, « plus on avance en âge et plus on entreprend au moins une action pour préserver la santé de ses yeux. » Ainsi, 73% des plus de 50 ans font quelque chose (notamment recourir à un professionnel) contre 66% des moins de 35 ans. Les femmes sont également plus impliquées : 70% d’entre elles font quelque chose pour leurs yeux, contre 65% des hommes. Avec les seniors, elles constituent ainsi des cibles privilégiées pour toute action de prévention. « Ce fait doit aussi inciter les professionnels de santé à s’intéresser à ces populations qui semblent moins impliquées : les plus jeunes ou les hommes. Il y a là un enjeu de santé publique qui passe par une information plus ciblée », analyse Ipsos.