23 / 01 / 2022

La Drees vient de publier son rapport 2015 sur « L’état de santé de la population en France » qui pointe la persistance de troubles de la vision, y compris chez les personnes portant des lunettes.

 

Concernant les troubles de la vision, le rapport se base sur les données de l’Enquête Handicap-Santé Ménages 2008. Il précise ainsi que, selon ces chiffres, 74% des adultes déclarent avoir des troubles de la vision (79% des femmes et 67% des hommes) et 92% d’entre eux portent des lunettes ou des lentilles de contact. « Cependant, le fait d’avoir une correction pour son trouble ne garantit pas que celui-ci soit totalement corrigé, la correction pouvant être inadaptée, ou le trouble pouvant ne pas être totalement corrigeable », note la Drees.

 

La VP en première ligne

Ainsi, 5% des adultes (avec lunettes ou lentilles si portées habituellement) déclarent avoir « quelques difficultés » pour voir les caractères d’imprimerie, 1% déclarent avoir « beaucoup de difficultés » et 1% déclarent ne pas du tout y parvenir. Ce problème augmente avec l’âge : au-delà de 75 ans, 16,4% des personnes déclarent avoir des difficultés pour voir de près et 4,1% déclarent ne pas y parvenir. A âge donné, les personnes au niveau de vie le plus bas sont plus nombreuses à déclarer avoir des troubles. Ainsi, parmi les plus de 60 ans appartenant au 1er quartile de niveau de vie, 21 % déclarent des troubles de la vision non ou mal corrigés, contre 8 % parmi ceux du 4ème quartile de niveau de vie, au même âge.

 

La vision de loin n’est pas épargnée 

À la question « pouvez-vous voir clairement le visage de quelqu’un à 4 mètres (avec lunettes ou lentilles de contact si portées habituellement) ? », 96% des personnes répondent y parvenir « sans difficultés », 2,5% déclarent avoir « quelques difficultés », 0,5% déclarent avoir « beaucoup de difficultés », et 1% déclarent « ne pas du tout y parvenir ». Entre 45 et 59 ans, 3% des personnes déclarent avoir des difficultés pour la vision de loin et 1% déclarent ne pas voir de loin. Au-delà de 75 ans, 11% des personnes déclarent avoir des difficultés pour voir de loin et 4 % déclarent ne pas y parvenir. Ici aussi, les inégalités sociales jouent un rôle : parmi les 60 ans ou plus, 13% des personnes du premier quartile de niveau de vie déclarent avoir des troubles résiduels pour la vision de loin, contre 5% pour les personnes du même âge mais appartenant au 4ème quartile de niveau de vie. Et parmi les personnes déclarant avoir des troubles résiduels pour la vision de loin, 82% portent des lunettes.