20 / 10 / 2018

Si la baisse démographique des ophtalmologistes engendre des délais de rendez-vous parfois supérieur à 6 mois, voire 1 an dans certaines régions, ce phénomène serait loin d’être général. Selon une étude réalisée par la plateforme en ligne de rendez-vous médical Keldoc et présentée par le journal Le Parisien, 55% des ophtalmologistes peuvent recevoir leurs patients en moins de 30 jours.

En novembre dernier, une enquête Ifop réalisée pour le cabinet Jalma révélait que, pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste, les Français doivent patienter en moyenne 111 jours, soit une semaine de plus qu’il y a 2 ans. C’est un fait mais, selon cette nouvelle étude établie par Keldoc, les patients peuvent voir ces délais réduits notablement s’ils sont prêts à aller un peu plus loin que d’habitude ou se montrent souples sur les horaires proposés.

« Oui, de nombreux ophtalmologues (un quart à l’échelle nationale) déclarent des délais d’attente supérieurs à deux mois. Mais une proportion quasi identique affirme, à l’inverse, être apte à honorer un rendez-vous en moins de vingt jours. Idem pour les gynécologues ou les ORL, des spécialités, rappelons-le, qu’on peut consulter sans avoir vu au préalable son médecin traitant et donc sans avoir à payer de ticket modérateur à la Sécu. De quoi, sur le papier, désengorger les urgences hospitalières et lutter contre le renoncement aux soins », explique le Parisien sur la base des données de Keldoc qui, rappelons-le, a accès à l’agenda des médecins, ce qui lui permet de mesurer leurs vraies disponibilités. Concernant les ophtalmologistes, les chiffres avancés ont été établis sur la base de l’agenda de 2 224 praticiens.