25 / 07 / 2021

Les amateurs de vintage vont être contents ! La marque Sol-Amor signe son grand retour chez les opticiens.

Flashback : créées en 1946 par Georges Lissac, les lunettes Amor (et leur ligne solaire Sol-Amor) connaissent un énorme succès avec leurs modèles solaires doublés or et leurs verres Orma d’Essilor. On les croise sur le nez des grands de ce monde, des vedettes de la chanson comme Charles Trenet, Françoise Hardy et Juliette Gréco, ou au cinéma dans A bout de souffle de Godard.

Devenue une vraie référence du savoir-faire français, Sol-Amor équipe alors environ 15 millions de Français et se retrouve chez 95% des opticiens. Des chiffres qui font rêver tous les lunetiers ! Si elles avaient progressivement disparu des rayons des opticiens, les porteurs continuaient d’apprécier ces lunettes et n’hésitaient pas à acquérir des modèles vintage chez des spécialistes.

Bonne nouvelle pour tous les fans, les lunettes Sol-Amor reviennent en force cette année sous l’impulsion de Ludovic Dader, qui a récemment racheté la marque. On a d’ailleurs eu les prémices de ce retour au cinéma quand en 2014 Pierre Niney, césar du meilleur acteur masculin, portait une Sol-Amor dans le film Yves Saint Laurent.

Cette nouvelle collection se compose d’une quarantaine de modèles pour hommes et femmes en acétate ou combinés métal. On retrouve ça et là, comme on pouvait s’y attendre, des accents vintage, mais revus pour correspondre aux tendances actuelles. Au niveau des couleurs, tous les modèles de la collection qui portent des noms de quartiers de Paris, restent dans la tendance rétro chic avec une prédominance de coloris élégants comme le noir ou l’écaille. La fourchette de prix s’établit quant à elle entre 130 et 170 €.