16 / 07 / 2020

Un sondage Ifop pour Espace social européen montre que les citoyens dressent un bilan sévère de l’action de l’exécutif en matière de santé depuis 3 ans, notamment en termes d’accès aux soins.

 

Une majorité de Français (57%) se dit mécontente de la politique santé menée dans le pays depuis 2012 (23% sont très mécontents). Les 42% de la population qui sont satisfaits sont essentiellement des proches du PS et des moins de 24 ans (62%). Les plus forts taux d’insatisfaction s’observent chez les proches du FN, de l’UMP, les ouvriers et les 35-49 ans.

C’est la problématique de l’accès aux soins, pourtant annoncée comme une priorité du candidat Hollande, qui cristallise les mécontentements : seuls 10% des sondés jugent que la situation s’est améliorée sur ce point. Ils sont 37% à penser qu’elle s’est au contraire détériorée. Les mesures récemment prises ou en voie d’adoption, telles que la hausse des plafonds de la CMU-C et de l’ACS, ne sont donc pas considérées efficaces. Comme, d’ailleurs, le plafonnement des remboursements dans le cadre de la réforme des contrats responsables, auquel une majorité de la population est hostile.

 

Des priorités en déphasage avec celles des Français

Alors que la généralisation du tiers-payant est LE cheval de bataille de Marisol Touraine, seules 25% des personnes interrogées en font une priorité. En revanche, 43% espère une action plus marquée du gouvernement dans la lutte contre les déserts médicaux. Rappelons que ce point est particulièrement important dans la filière de santé visuelle, qui fait actuellement l’objet d’une mission Igas pilotée par Dominique Voynet, qui devrait prochainement remettre ses propositions pour un plan d’action visant à réduire les délais de rendez-vous en ophtalmologie.