6 / 12 / 2021

Comme en 2014, la “préoccupation des Français en matière de santé semble légèrement en recul.” Le contexte économique inquiétant les rend moins réceptifs à la prévention, voire au soins. C’est ce que révèle le 11ème baromètre de la santé visuelle des Français réalisé par OpinionWay pour l’Asnav* (Association nationale pour l’amélioration de la vue).

 

Si la vue demeure la préoccupation numéro 1 des Français en termes de santé, devant les problèmes cardio-vasculaires, les dents, l’audition ou le poids, son niveau d’importance continue de chuter avec une note de 5.3/10 cette année contre 5.7 en 2014 et 6,18 en 2013.

On note peu d’évolutions dans les comportements. Comme en 2014, 68% contrôlent leur vue au moins tous les deux ans et 72% ont fait contrôler leur vue il y a moins de deux ans (un chiffre qui correspond également à celui de 2006). Le renouvellement des équipements augmente : 73% des porteurs de lunettes déclarent en changer au moins tous les 3 ans, (+7 points par rapport à 2014). La première motivation à consulter un ophtalmologiste reste “la simple visite de contrôle” pour 60% des sondés, en progression de 2 points, loin devant l’impression de moins bien voir, citée par 30% des personnes interrogées. 61% des sondés ont reçu une prescription à l’issue de la consultation. Parmi eux, 93% ont procédé à l’achat de leurs lunettes (95% dans le cadre d’une prescription de lentilles).

Là où le bât blesse véritablement, c’est dans le port de ces équipements notamment dans les situations qui le nécessitent. Ainsi, 23% des personnes interrogées ne portent pas de correction devant leur ordinateur dans le cadre des loisirs et 21% dans le cadre du travail. Deux chiffres qui ont augmenté de 8 points en un an. 24% ne les portent pas non plus pour regarder la télévision et 21% pour lire. En parallèle, le temps quotidien devant un écran recule de 4 points à 5h et 17 minutes pour l’ensemble des Français mais attend 7h et 54 minutes chez les 16-24 ans.

Pourquoi ne les portent-ils pas ? Pour 67%, ils pensent ne pas en avoir besoin quand 18% oublient. Ils sont pourtant 38% à avoir déjà ressenti des troubles visuels devant un écran (48% chez les 16-24 ans en progression de 8 points sur un an).

A suivre, de nouvelles news sur d’autres thèmes abordés par le baromètre : la vue au volant, les usages et critères de choix des solaires, l’impact des nouvelles dispositions de remboursements…

 

*Enquête réalisée sur deux échantillons entre le 25 mars et le 10 avril 2015 : l’un de 800 individus âgés de 18 ans et plus représentatif de la population française, l’autre de 300 individus représentatif de la population français âgée de 16 à 24 ans.