7 / 08 / 2020

Le Syndicat des opticiens entrepreneurs a été informé par ses adhérents d’une pratique en développement, proposant la vente de produits d’optique en pharmacie, sans opticien dans l’officine. Il s’est saisi du dossier.

Le Synope indique avoir alerté le ministère de la Santé et a adressé un courrier au Conseil de l’Ordre des pharmaciens afin de signaler le caractère illicite de ces pratiques. « Nous demandons une information généralisée des pharmacies afin de faire cesser ces partenariats avec la société Otiko (qui propose les « lunettes à votre vue en pharmacie », ndlr) constitutifs d’un exercice illégal de la profession d’opticien », explique le syndicat.

Il invite les opticiens, dans l’hypothèse où ils seraient informés de tels agissements dans une officine proche de leur magasin, à lui signaler « avec tous les éléments d’identification de la pharmacie concernée », afin qu’il relaie l’information au Conseil de l’Ordre.

Le Synope rappelle cependant « que le développement d’une activité d’optique en pharmacie est licite. Le pharmacien doit être lui-même titulaire du diplôme d’opticien ou confier la responsabilité de cette activité à un opticien et plus généralement se conformer aux dispositions légales et réglementaires régissant la profession d’opticien lunetier. »