2 / 07 / 2022

A son Congrès de Nantes, la FNMF a annoncé les évolutions qu’elle allait entreprendre, avec le mouvement mutualiste. La filière optique sera le premier domaine d’intervention de ces nouvelles orientations.

 

Pour « illustrer la nouvelle orientation du mouvement, acteur central autour de sujets d’intérêt général, nous allons prendre un exemple, la santé des yeux », a expliqué Etienne Caniard. Il faut selon lui « aborder cette question globalement […] pour montrer que la Mutualité est le seul acteur qui peut réunir tous ceux qui sont partie prenante, les industriels, les opticiens, les ophtalmologistes, les associations de patients, les pouvoirs publics, les collectivités territoriales … » Cette illustration aura lieu avant décembre, assure la FNMF.

 

Le 25 juin, Etienne Caniard proposera ainsi , à la prochaine réunion du bureau de la Fédération, la mise en place de quatre chantiers de réflexions. Le premier chantier concernera les missions de la FNMF, en tant que syndicat professionnel mais aussi mouvement social. Le deuxième chantier sera de redéfinir les unions régionales. Le troisième chantier touchera au livre III, relatif aux mutuelles gestionnaires de réalisations), dont il s’agit d’assurer « la pérennité économique, sachant que de nombreuses réalisations sanitaires ou sociales sont, en fait, dans l’orbite de mutuelles du livre II », qui ont une activité d’assurance. Enfin, le quatrième chantier étudiera les relations avec les professionnels de santé, pour lesquelles la Mutualité souhaite la possibilité de généraliser les réseaux de soins.

 

« Ces quatre chantiers devraient être mis en route dès la fin du mois de juin et des rapports [remis] à la fin du mois de novembre 2015 » afin que les modifications statutaires puissent être présentées à l’assemblée générale 2016.