23 / 07 / 2019

Pour la rentrée universitaire 2015, 159 postes sont ouverts pour l’ophtalmologie, soit 9 de plus que l’année dernière. En 2010, ils étaient 106. Le Syndicat national des ophtalmologistes (Snof) se satisfait de cette progression.

 

Thierry Bour, président du Snof, salue l’engagement des pouvoirs publics, des facultés de médecine et des professeurs pour endiguer la pénurie. Il insiste cependant sur la nécessité de poursuivre la dynamique d’augmentation des postes d’internes ouverts et la délégation de tâches pour répondre à la forte demande de soins à venir.

 

« Les régions les plus déficitaires, comme le Nord-Pas-de-Calais, commencent à retrouver une offre de soins plus large. Cependant, il faut maintenir les efforts, puisqu’avec le vieillissement de la population, nous prévoyons une augmentation très forte des besoins de soins d’ici 2025, avec une demande de soins de 8 millions d’actes en 2020 que nous risquons de ne pas pouvoir honorer », commente Thierry Bour.