24 / 09 / 2020

Suite à la diffusion par Carte Blanche des grilles de tarifs maxima aux opticiens, Shamir France nous annonce, comme Seiko, faire « face à un afflux de réclamations de la part de leurs clients », qui sont « très inquiets des tarifs anormalement bas imposés sur certaines gammes de verres Shamir et celles d’autres fournisseurs. » La société a pris contact avec la plateforme, qui lui a indiqué « qu’effectivement, un certain nombre de tarifs étaient erronés et a garanti un très prochain correctif des barèmes concernés. »

 

Malgré l’aspect très préjudiciable de cette situation, Shamir France dit faire confiance à Carte Blanche pour corriger ces erreurs dans les meilleurs délais. Le verrier tient donc « à rassurer ses clients et partenaires sur sa cohérence tarifaire  et son  attachement à défendre la rentabilité de leur activité, dans le cadre du respect de la loi. »

 

Lire aussi : Grilles Carte Blanche : Seiko rassure les opticiens qui « ne peuvent travailler à perte »