25 / 09 / 2022

Lors de son Carrefour d’automne 2015, qui s’est déroulé en début en semaine à Paris, Atol a accueilli 50% de ses opticiens pour leur présenter l’orientation stratégique de l’enseigne pour les mois à venir. A quoi s’attendre ? Eléments de réponse.

 

Eric Plat a présenté aux adhérents l’« état-major » composé de « quatre pôles de direction plus proches des opticiens », mis en place au début du mois d’octobre. (voir notre news « Philippe Peyrard quitte Atol, un ‘état-major’ le remplace à la direction de l’entreprise ») avec une adhésion « totale des opticiens » à ce nouveau programme.

« Parce que le monde change, Atol change », Eric Plat a détaillé les différentes actions déjà en cours ou à venir, dans le réseau de la coopérative qui a enregistré une hausse de 12,13% de son transit fournisseurs au mois de septembre. Parmi elles, le président est revenu sur la nouvelle campagne radio qui replace l’opticien comme « quelqu’un de bien » (sur l’air de la chanson d’Enzo Enzo), en soulignant son professionnalisme et couplée à l’offre de TVA offerte en vigueur jusqu’à la fin du mois. Outre de nouveaux services proposés aux opticiens pour leur communication locale ou l’animation du point de vente, Atol a annoncé « négocier avec les partenaires des accompagnements pour financer la montée en gamme lors de la vente d’un équipement de qualité », tout en permettant de maintenir une marge valeur à la vente. Toujours au niveau des produits, le système de gestion personnalisée de linéaires (GPL) est actuellement utilisé par 200 opticiens, avec l’objectif d’une progression rapide à 400 associés. Une nouvelle marque propre, Way, qui cible les 15/30 ans, est déployée, avec des produits « jeunes et accessibles », vendus 99 euros.

Pour 2016, Atol annonce le lancement de sa « nouvelle plateforme digitale » responsive, avec une démarche « originale » de web to store, notamment au niveau de la contactologie. Le concept magasin (présent actuellement chez 600 points de vente) accueillera de nouvelles évolutions. Enfin de futures campagnes nationales sont prévues, valorisant le savoir-faire et le conseil de l’opticien. Surfant sur le buzz de la Téou, sa monture connectée, Atol entend bien accroître ainsi sa notoriété et pourquoi pas quitter la troisième place du classement, derrière Alain Afflelou et Optic 2000.