17 / 05 / 2021

Les opposants aux réseaux de soins auraient-ils trouvé une nouvelle alliée ? En campagne pour les régionales en Ile-de-France, l’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur a garanti aux médecins qu’elle les soutient dans leur bataille contre le projet de loi de santé, le tiers-payant généralisé et les réseaux de soins.

 

Valérie Pécresse a rencontré le 29 octobre une cinquantaine de médecins libéraux (dont des représentants des syndicats) pour présenter son programme relatif à la santé. Selon les informations relayées par le Quotidien du médecin, la candidate Les Républicains « a exprimé son inquiétude sur la mise en place du tiers payant généralisé et la mise en place de réseaux de soins faisant planer, selon elle, la menace d’une mainmise des mutuelles sur la médecine libérale. »

 

Si elle est élue, elle souhaiterait siéger au conseil de surveillance de l’ARS Ile-de-France « pour qu’élus locaux et régionaux puissent peser sur les décisions en santé. » Pour Jérôme Marty, président de l’UFML, Valérie Pécresse « s’est montrée à l’écoute des professionnels : elle a exprimé le souhait d’un retour de la confiance entre les médecins libéraux et l’ARS, de redonner la parole aux praticiens pour reconstruire l’avenir de la santé avec eux. »