18 / 10 / 2021

Dans une récente lettre aux adhérents, Alain Gerbel, président du syndicat, annonce que l’organisation « vient de décider de mener des actions d’envergure concernant les principaux réseaux. » Il appelle à l’union de tous les opticiens « pour faire face aux dérives du système. »

 

Alain Gerbel s’élève contre les nouvelles exigences de Sévéane, qu’il juge « lamentables et insultantes » et revient sur le dernier appel Carte blanche, en rappelant son « non-respect de la loi informatique et liberté. » Il réaffirme que l’action syndicale est « seule à pouvoir agir pour la défense de ses membres dans le cadre du mandat qui lui est confié, contrairement aux centrales qui ne peuvent défendre que leurs propres intérêts économiques. » Le président de la Fnof, qui s’étonne du secret qui entourent les appels d’offres verriers et fabricants, annonce son intention de participer aux Etats généraux de la santé visuelle organisés par la Mutualité, de travailler sur la réforme de la formation et de préparer des amendements dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale 2016.

 

Pour participer à ses actions contre les réseaux, la Fnof fait appel à une « contribution exceptionnelle » de 30€, 100€ ou 200€ HT, ouverte aux non-adhérents.