8 / 12 / 2021

Face au développement de nouvelles pratiques de référencement par les gestionnaires de réseaux d’optique au bénéfice des Ocam, l’association LIVO (1ère association de verriers en France) annonce la mise en œuvre d’un plan d’action visant à normaliser ces pratiques et à établir des standards.

 

S’agissant « des pratiques de référencement des verriers mises en œuvre par certaines sociétés gestionnaires de réseaux et tendant à restreindre le nombre de verriers autorisés à fournir les opticiens du réseau », LIVO a sollicité l’avis de l’Autorité de la Concurrence le 18 décembre dernier. Sur les problématiques d’intégration des offres de verres, l’association a ouvert le dialogue avec les majors des Ocam afin de formuler des propositions constructives et contribuer à l’établissement de standards au sein de la branche.

 

Rappelons que LIVO s’est créée en avril 2015 avec pour mission de défendre les intérêts des verriers. Elle est aujourd’hui composée de sept membres (Novacel, Optiswiss, Rodenstock, Shamir, Méga Optic, Mont-Royal et Codir) et se positionne comme « l’organisation représentative des industriels du verre présents sur le marché français », avec près d’un verrier sur trois présents en France* adhérant à l’association.

 

* 11 verriers représentent 98% du marché, 7 verriers sur 11 adhèrent à LIVO