30 / 01 / 2023

Selon une nouvelle étude réalisée par Juniper Research, 12 millions de lunettes connectées seront achetées dans le monde en 2020, contre moins d’1 million cette année.  

 

Après le relatif flop des Google Glass, les experts de l’institut de recherche misent sur une nouvelle dynamique de ce marché dès 2017, provoquée notamment par la généralisation de la commercialisation des HoloLens (les lunettes holographiques de Microsoft, en photo) et des modèles d’autres marques comme ODG, Sony, Meta ou encore Magic Leap (qui vient de procéder à une nouvelle levée de fonds de 800 millions de dollars). Leur étude montre comment les lunettes connectées représentent déjà une niche de consommation pour certains usages (comme le cyclisme ou l’athlétisme auxquels sont dédiés les lunettes Recon Jet) ou certaines professions. « Toutefois, l’incertitude autour de la façon dont les appareils seraient utilisés par les consommateurs a freiné le développement du marché », note Juniper Research.

 

Des usages professionnels avant tout

Alors que Google encourageait les utilisateurs à utiliser leur équipement en tout lieu, l’institut estime au contraire que la clé du développement pour ces produits réside dans un usage à domicile ou en entreprise. « L’informatique ‘mains libres’ et la transmission vidéo peuvent dès maintenant être un énorme booster de productivité dans plusieurs milieux professionnels », souligne James Moar, auteur de l’étude. Cependant, le développement de ce marché auprès des consommateurs nécessite selon lui des dispositifs procurant des « capacités de vision artificielle uniques, qui ne pourront pas être reproduites par un smartphone. »