2 / 07 / 2022

Le Fobo (pour Fear Of Being Offline) vit dans l’angoisse de ne plus être connecté. C’est cette population jeune et addict aux écrans qu’Essilor cible avec une nouvelle campagne visant à la convaincre des bénéfices des verres Eyezen. Dans les trois prochaines semaines, 800 000 contacts sont attendus.

Essilor, qui entend révolutionner le marché de l’unifocal avec son verre dédié à la vie connectée, a choisi le format web-série pour cibler les 20-40 ans, qui passent en moyenne plus de 4 heures par jour sur un outil digital, sont adeptes du partage de contenus mais aussi prescripteurs auprès des plus âgés. A partir du 2 mars, des vidéos teaser au contenu humoristique et décalé circuleront pour faire le buzz sur les sites d’Essilor (dont le site événementiel Eyezen.fr) et les réseaux sociaux : elles mettront en scène différents profils de Fobos, constituant ainsi la rampe de lancement d’une campagne majeure qui sera lancée en mars. Depuis le 22 février, Essilor travaille déjà sa cible, avec une opération de community management sur Facebook, Twitter… préparant les internautes à leur future rencontre avec ces accros du numérique dans lesquels ils se reconnaîtront.

« Nous allons montrer qu’il n’est pas nécessaire de restreindre l’utilisation des outils digitaux et convaincre qu’Eyezen est la solution adaptée pour profiter des opportunités de la vie connectée », explique Marie-Aude Lemaire, directrice marketing d’Essilor France.

Si la première cible de ces messages sont les consommateurs, le verrier espère entraîner aussi les opticiens et compte sur leur implication pour relayer les vidéos auprès de leur propre communauté, notamment via leur page Facebook. Une opération a également été mise en place auprès des écoles d’optique.