11 / 04 / 2021

Outre la cartographie des dépenses d’optique département par département, un récent document « Points de repère » de l’Assurance maladie analyse l’évolution des dépenses d’optique, qui ont augmenté de 59% entre 2006 et 2014.

 

En 2014, 20,6% de la population a acheté au moins un équipement d’optique (changement de verres, achat d’une nouvelle monture, d’un équipement complet, de lentilles etc.). L’augmentation des dépenses d’optique (présentées au remboursement de l’Assurance maladie) observée ces dernières années est essentiellement due à une progression du nombre d’unités vendues. En effet, le nombre d’équipements complets achetés a augmenté de 44% entre 2006 et 2014 (pour atteindre 11,9 millions en 2014) ; les dépenses liées à ces achats ont quant-à-elles augmenté de 59% (pour atteindre 5,6 milliards d’euros en 2014), ce qui traduit une croissance des prix de l’ordre de 1,5% en moyenne par an. La croissance des dépenses en optique est notamment liée à une forte augmentation des volumes d’équipements multifocaux vendus entre 2006 et 2014 (+61%) accompagnée d’une relative modération des prix (+4% en sept ans). Le marché des unifocaux a moins progressé en volume (+36%) mais a enregistré une inflation plus soutenue (+12%).

 

croissance_depenses_optique-2006_2014

 

De plus en plus de personnes achètent des lunettes

L’augmentation du volume d’achat est principalement liée à une augmentation de la population ayant recours à des équipements d’optique (effet recours : +34%). « Cette augmentation du recours est observée quelle que soit la tranche d’âge des bénéficiaires. Malgré une augmentation tendancielle de la population et son vieillissement, l’effet démographique n’est, quant à lui, que de +7% », note l’Assurance maladie. L’augmentation du recours à des équipements peut traduire deux phénomènes : l’augmentation du besoin pour une population donnée et l’augmentation de la consommation de produits d’optique par personne. Pour mesurer ce phénomène d’intensification, l’Assurance maladie a détaillé la croissance des dépenses d’optique de 2006 à 2009 et de 2011 à 2014. Il s’avère que, sur une évolution globale des dépenses d’optique de + 34% entre les deux périodes, l’effet recours est de l’ordre de +18% : +11% pour l’augmentation du taux de recours et +6% pour l’augmentation de la consommation individuelle.

 

 

decomposition_croissance_depenses_optique_2006_2014