1 / 12 / 2022

Vous le savez déjà, le groupe Kering a décidé d’abandonner les licences pour reprendre la main sur les collections de ses marques. Si on retrouve ainsi cette saison des collections Alexander McQueen, Bottega Veneta ou Saint Laurent sous pavillon Kering, d’autres griffes de ce géant du luxe en profitent pour faire leur entrée dans notre secteur. C’est le cas de la célèbre marque de bijoux Pomellato.

 

Créée en 1967 à Milan, Pomellato « fut la première marque à introduire la philosophie du prêt-à-porter dans le monde de la joaillerie ». Elle arrive chez les opticiens avec une collection solaire composée de 5 modèles, déclinés chacun en 2, 3 ou 4 coloris (ou associations de couleurs). Majoritairement en acétate, cette collection frappe avant tout par son style, car plutôt que d’insérer simplement des pierres précieuses en décoration sur les branches pour rappeler l’univers du bijoutier, Kering a choisi de véritablement retranscrire le style qui a fait le succès de la marque, dans notre secteur.

C’est ainsi à travers le travail recherché autour de la couleur, l’audace de certaines formes et l’originalité des designs que la collection Pomellato compte convaincre. Les équipes de Kering ont travaillé avec le directeur créatif de Pomellato et se sont appuyées sur les plus grands succès de la marque pour donner vie à ces lunettes. La bague Nudo se traduit par des montures qui jouent avec les transparences de l’acétate, quand les boucles d’oreilles Veleno avec leurs « griffes gothiques » se transforment ici en charnière métallique puissante, un brin provocante mais toujours élégante. La collection Victoria, qui s’inspire des bijoux de l’époque victorienne, et pose un nouveau regard sur les bijoux noirs, donne naissance à deux modèles papillon oversized qui prouvent une nouvelle fois la force du noir mat en acétate, mis en contraste avec du métal brillant.

Au niveau des verres, Pomellato a choisi pour cette ligne solaire des produits en nylon de chez Zeiss.