16 / 05 / 2022

Une enquête réalisée dans le cadre du 1er Congrès de la révolution numérique en Assurance (T-Day Insurance, qui se déroule le 12 avril à Paris) montre que, en matière de données de santé, les assurés font davantage confiance aux professionnels de santé qu’aux Ocam.

 

Selon l’enquête « Révolution numérique et assurances »*, les Français sont, de manière générale, en attente d’évolutions du secteur de l’assurance. 44 questions ont été posées au total et, en amont de l’événement, les organisateurs du T-Day Insurance révèlent une sélection de résultats allant dans le sens d’une digitalisation des relations assureurs / assurés.

Parmi ces premiers éléments, il s’avère que 76% des Français sont favorables à communiquer leurs données de santé à un professionnel de santé. Ce taux tombe à 45% quand il s’agit de les communiquer à un réseau de soins et à 29% dans le cas d’un assureur. Rappelons que, selon le Santé 360 Odoxa-MNH-Orange Healthcare publié en mai 2015, seuls 11% des Français disaient alors accepter la transmission de données de santé aux assureurs.

 

En outre, 47% des Français sont favorables à une souscription d’un produit d’assurance 100% en ligne (y compris pour les complémentaires santé). « Ce taux d’intention déclarée est à mettre en comparaison avec la réalité de la souscription d’assurance via Internet qui est aujourd’hui d’environ 5% », remarque le T-Day Insurance.

Pour Jean-Luc Gambey, co-organisateur du T-Day, « les résultats de cette enquête permettent de constater que le déploiement massif des technologies numériques : les objets connectés, le digital et le big data, simultané à l’évolution des usages et des comportements des Français participent à la transformation du secteur de l’assurance, à la construction de nouveaux produits et services d’assurance, à l’élaboration sophistiquée de parcours clients digitalisés et personnalisés, ainsi qu’à la nécessité d’adapter les organisations aux besoins d’immédiateté des Français. »

 

*Enquête réalisée du 7 au 18 Décembre 2015 par GNResearch auprès de 2 215 Français de 18 ans et plus